Accessoires cardio

Focus sur le cardiofréquencemètre

Crée dans les années 1970 en Scandinavie, le cardiofréquencemètre est un appareil utilisé par les coureurs aussi bien débutants que confirmés. Permettant de connaitre la fréquence cardiaque en lien avec l’intensité de l’effort, cet appareil permet d'optimiser ses séances de running, cyclisme ou multisport. Pour cela l’outil de mesure va enregistrer la fréquence cardiaque qui correspond aux nombre de battements de cœur sur une minute via la ceinture pectorale et il va envoyer les données à un récepteur (souvent une montre) fixé au poignet.

 

 

Quels sont les avantages d’utiliser une ceinture thoracique et un cardiofréquencemètre ?

Comme je l'ai dis précédemment, un cardiofréquencemètre sert à mesurer la fréquence cardiaque et à savoir dans quelle zone d’effort on se situe. La fréquence cardiaque est le meilleur moyen de paramétrer ses séances d’entraînements. Par exemple si vous souhaitez développer votre endurance alors il faudra que la fréquence soit toujours en dessous de 75%. Inversement, si vous voulez travailler votre puissance et votre explosivité, alors vous devrez vous situer au dessus des 75%. Vous pouvez également calculer votre fréquence cardiaque max grâce au cardiofréquencemètre.
Usage pour un débutant : il va être très utile afin de développer l’endurance fondamentale en restant sous la barre des 75%. Cela va permettre aux débutants de progresser beaucoup plus vite et de se fier à leur appareil plutôt qu'aux sensations pas toujours très représentatives de la fréquence réelle.
Usage pour un coureur régulier : le cardiofréquencemètre va apporter une certaine diversification des entraînements en permettant d’adopter différentes allures et types de courses comme du fractionné, du footing rapide ou encore de l’endurance. Si vous optez pour un modèle haut de gamme, vous pourrez même paramétrer l’appareil en avance ou utiliser des programmes pré-enregistrés afin de vous motiver.

L’intérêt du cardiofréquencemètre est présent également après l'entraînement, afin d’analyser les données récoltées lors des séances et ainsi visualiser les zones où l’on a bien respecté la fréquence cardiaque ciblée et les zones à retravailler. On peut également mesurer la fréquence cardiaque en période de récupération pour savoir s’il l’on a amélioré sa régénération et pour vérifier que la séance fut bien adaptée à l’organisme. Vous pouvez également déceler des périodes de surrégime cardiaque et ainsi éviter de les reproduire. Certains modèles accueillent même une puce GPS afin de visualiser sur un PC ou un smartphone les différents chemins parcourus ou encore le dénivelé d’une prochaine session. Vous pouvez alors définir votre parcours sur votre ordinateur en amont et en toute tranquillité.

 

Quelques contraintes :
- Ne vous focalisez pas uniquement sur la fréquence qu’affiche votre appareil, vous ne devez pas perdre le plaisir de courir simplement pour rester dans la zone de fréquence cardiaque ciblée.
- Il ne détecte pas les blessures et les fatigues donc soyez également à l’écoute de votre corps.
- La fréquence cardiaque peut être différente entre deux jours a cause de plusieurs facteurs : la fatigue, le temps ambiant (température et humidité) ou encore selon les entraînements précédents qui ont une conséquence sur la récupération et les performances futures.
- Dépassé une certaine intensité, la fréquence n’est plus représentative de votre effort, notamment lors des fractionnées ou d’exercices ne dépassant pas une minute.

Pour conclure, les fabricants proposent des cardiofréquencemètre développé spécifiquement pour un sport. Pour de la marche à pied je vous recommande le Garmin Forerunner 620, pour le cyclisme le CS500+ de Polar et enfin pour une pratique omnisports je vous conseille le RCX5 G5 de Polar également.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site